Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Présentation de Marie

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

Agenda

Tout l'agenda
« October 2017 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
 
Document Actions

Journée Mondiale des malades

9 février 2014

Message de Mère Angèle à toutes nos sœurs souffrantes et au personnel soignant.

À mes bien aimées sœurs,

Ce message s’adresse à vous toutes qui êtes touchées par la maladie. Pour certaines, il s’agit d’une épreuve temporaire suite à une chute, une chirurgie, un traitement à subir. Dans ces situations, l’espoir d’une prochaine guérison donne courage. Pour d’autres, la souffrance se prolonge, les dépouillements se succèdent, le combat est à reprendre chaque matin et à poursuivre parfois même durant la nuit. L’espoir d’une amélioration notable s’amenuise de jour en jour et exige une forte dose de patience et d’abandon. Je pense particulièrement ici à nos sœurs qui résident dans nos infirmeries. La plupart sont des ainées, mais la maladie n’attend pas toujours le nombre des années pour nous visiter.
A chacune, quels que soient votre âge et votre situation, je redis « Vous êtes précieuse pour le Seigneur et pour la Congrégation ». Non d’abord et seulement pour ce que vous avez fait durant vos années d’activités apostoliques dans les écoles, les paroisses etc. mais pour ce que vous êtes maintenant.

Votre présence assure à la Congrégation un poids précieux de prière et d’offrande. Marie Rivier souhaitait une communauté de « Moise » qui intercède pour tout le Corps. Vous êtes nos « Moise » qui soutiennent nos sœurs œuvrant dans divers champs apostoliques et par votre offrande unie à celle de Jésus vous rendez fécondes leurs actions.
C’est ce que confirme notre Règle de Vie : « Celles parmi nous que l’âge, l’infirmité ou la maladie obligent à l’inaction participent à la mission commune d’une manière privilégiée par leur vie offerte avec celle du Christ. Elles sont un soutien pour leurs sœurs dans l’action et une source de fécondité pour tout le Corps ». (D46 b)
La Parole de Dieu retenue pour le message du Pape François à l’occasion de la XXIIe Journée des malades de cette année (voir la pièce jointe) dit la même chose en d’autres mots :
« Nous devons, nous aussi, donner notre vie pour nos frères.» (I Jn 3,16)
Il y a tant de façons de donner sa vie ! L’offrande de la maladie en est une ! Bien sûr, vous n’avez pas choisi la situation qui est la vôtre présentement mais vous pouvez choisir de la vivre avec Dieu, comptant sur sa force à Lui.
Vous vivez ce que Jésus avait annoncé à Pierre : « Quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas.
» (Jn 21, 18) Dieu ne souhaite pas la souffrance et n’est pas complice du mal. Il souffre avec vous ! Par son exemple, il vous invite à donner votre vie, comme Lui, par amour.
Pour celles qui n’auraient pu lire le message du pape François, je vous en livre un extrait :
« Celui qui est sous la Croix avec Marie, apprend à aimer comme Jésus. La Croix est la certitude de l’amour fidèle de Dieu pour nous. Un amour tellement grand qu’il pénètre dans notre péché et le pardonne, entre dans notre souffrance et nous donne la force de la supporter, mais aussi dans la mort pour la vaincre et nous sauver. »
Dans ce même message, le pape s’adresse aussi au personnel soignant et termine en donnant à tous sa bénédiction.
« En vertu du Baptême et de la Confirmation, nous sommes appelés à nous conformer au Christ, le bon Samaritain de tous ceux qui souffrent. Lorsque nous nous approchons avec tendresse de ceux qui ont besoin de soin, nous leur apportons l’espérance et le sourire de Dieu dans les contradictions du monde. Quand le dévouement généreux envers les autres devient le style de nos actions, nous faisons une place au Cœur du Christ et nous en sommes réchauffés, offrant ainsi notre contribution à l’avènement du Royaume de Dieu. »


« A tous, malades,
personnel de la santé et bénévoles,
je donne de tout cœur
la bénédiction apostolique ».
François

 

Fortes de cette bénédiction du Seigneur sur chacune de nous, laissons transparaître notre JOIE de croire en l’Évangile.
Avec ma tendre affection et ma profonde gratitude,

Sœur Angèle Dion p.m
Supérieure générale

Castelgandolfo, le 7 février 2014
 

<< Go back to list